La Gazette mensuelle n°10

du M.I.B
© Isa & Bé

 

A la une ce mois-ci : JUILLET

EDITO :

Ce mois-ci, le MIB vous emmène en vacances, par la voie des airs, sur la route - en voiture ou à vélo -, gagnez votre lieu de villégiature.
Nous vous souhaitons d’excellentes journées de détente, remplies de petites croix !
Nous tenons à vous signaler que la prochaine case du MIB (le mois d’août) sera publiée en fin de mois prochain.
Vous aurez donc un peu plus de temps pour terminer la broderie sur la case de juillet, rattraper un éventuel retard et arriver fraîche et dispose à l’avant-dernière étape de notre création commune.
Bonnes vacances à toutes et à bientôt !
Et bonnes petites croix à tous et toutes,
Amitiés croisées,
de :  Isa et Bé. , « la passion de l’imaginaire ».

Le mois de Juillet/ dans le calendrier républicain :Thermidor

Ce mois était le cinquième de l'année instituée par Romulus. Marc-Antoine rendit une ordonnance qui substitua à ce nom celui de Julius, en l'honneur de Jules César, réformateur du calendrier romain, et né le 12ème jour de ce mois.

Ausone représente juillet sous l'emblème d'un homme nu dont le soleil a hâlé les membres, et dont les cheveux roux sont entrelacés de tiges et d'épis ; à son bras est un panier rempli de mûres.

On rapporte qu'à Rome, le jour des calendes de juillet, c'est-à-dire le premier jour, était celui auquel finissaient et commençaient tous les baux des maisons.

Parmi les fêtes anciennes qui avaient lieu dans le cours de ce mois, on distingue les jeux de Neptune, les jeux Appollinaires, ceux du Cirque, et les Minervales. Le 28ème jour, on offrait à Cérès un sacrifice de vin et de miel, et le reste du jour on égorgeait quelques chiens roux à la canicule, dans l'espoir de détourner les trop grandes chaleurs.

Chez les grecs, les jeux Olympiques commencés en juin se continuaient dans les belles journées de juillet.

14 juillet : Fête nationale
depuis 1880

Construite au XIVè siècle, la forteresse de la Bastille fut transformée en prison d'Etat par Richelieu. Elle "abrita" des gens connus, tels, Bernard Palissy, Fouquet après sa disgrâce, Voltaire, le Marquis de Sade et l'énigmatique Masque de Fer.

On pouvait y être enfermé sans procès, par une simple "lettre de cachet". C'est donc plus en tant que symbole de l'arbitraire royal que pour les prisonniers qu'elle contenait qu'elle fut assiégée et prise le 14 juillet 1789. Rasée en 1790, elle a été remplacée par la Colonne de juillet surmontée du fameux "Génie".

 

C'est en juillet que l'étoile Sirius se lève et se couche en même temps que le soleil. C'est d'ailleurs à elle que les croyances sorcières attribuent les chaleurs caniculaires de juillet.

Pourquoi ?
Parce que Sirius est située dans la constellation du chien, qui se dit canis en latin; c'est le diminutif canicula (petite chienne) qui a donné son nom à l'époque des grandes chaleurs.

L'orage, le tonnerre et les éclairs : Il paraît que l'orage serait produit par le claquement des sabots du diable.
Lorsqu'il tonne trop fort, les parois de l'enfer se fendillent, et on peut aperçevoir des lueurs de feu s'échappant par les fissures.
Celui qui regarde un éclair en face est aussitôt frappé de cécité.

On invoque Sainte-Procule (le 9 ) pour avoir la patience de supporter les désagréments de la vie conjugale.
Sainte-Marguerite est invoquée par les femmes qui désirent avoir un enfant.

Juillet (Thermidor) :

Ange du mois:
Verchiel
Arbre du mois :
Chêne
Animal du mois:
Cerf
Oiseau du mois:
Aigle
Métal du mois:
Or
Pierre du mois:
Rubis
Parfum du mois:
Cinnamome
Fleur du mois:
Pâquerette

À Saint-Anatole,
Confitures dans la casserole!

**********
Quand reviendra la Saint-Henri,
Tu planteras ton céleri


Comme vous le savez déjà, notre grenouille météo n’aime guère la chaleur. C’est pourquoi elle reste très discrète, encore ce mois-ci ! Joueuse et malicieuse, elle a malgré tout laisser son empreinte indirecte (en images) à propos de son avis sur le temps estival pour toutes les brodeuses en goguette : 3 étoiles … les voyez-vous en bas à gauche de la grille ?
Beau temps assuré, donc !
Reinette nous fera-t-elle à nouveau un petit signe sur la case d’août … ???
 Nous ne pouvons encore le dire. C’est fort possible si quelques gouttes tombent dans le courant du mois prochain, mais vous savez bien que la météo du MIB et celle de notre petite planète ne tournent pas nécessairement selon les mêmes règles… Le mystère reste donc entier !

.

L'hippocampe vit dans les mers tropicales et tempérées de beaucoup de parties du globe. Il a une préférence marquée pour les eaux peu profondes. Une variété de grands chevaux marins habite les eaux côtières du rivage occidental des deux Amériques, du sud de la Californie au nord du Pérou. Ils peuvent atteindre une trentaine de centimètres de long.

Dans l'Atlantique occidental, particulièrement le long des côtes de Floride, du Gulf-Stream et des Caraïbes, vit une variété de plus petite taille, mesurant en moyenne une dizaine de centimètres, mais pouvant parfois atteindre le double de cette longueur. Les hippocampes nains de Floride arrivent à mesurer seulement deux centimètres et demi, et n'en dépassent jamais cinq.

Petits ou grands, tous les chevaux marins ont la même forme de tête et de corps, et les mêmes caractéristiques. Tout le corps est enfermé dans une sorte d'armure articulée, et est dépourvu d'écailles. La gueule est petite et située à l'extrémité d'un museau allongé. Plus de la moitié de la longueur totale de l'hippocampe est constituée par une queue préhensile, semblable à celle du singe.

Ses nageoires étant petites, la bête se déplace très lentement dans l'eau. Ces nageoires sont aussi transparentes; il en résulte que leurs vibrations sont presque imperceptibles, ce qui donne l'impression que l'hippocampe glisse dans l'élément liquide.

Ses teintes sont variées. Certains chevaux marins sont d'un brun terne, d'autres d'un jaune doré; certains encore d'un vert vif, d'autres d'un orangé intense.

En fait, la couleur de l'hippocampe dépend du milieu environnant. S'il vit au sein d'une végétation d'un vert brillant, il sera lui aussi d'un vert vif et sa teinte empruntera toujours celle de la végétation qui l'entoure, qu'elle soit jaune, brune ou grise; ou celle des coteaux ou des éponges si les uns ou les autres forment son environnement.

De ce point de vue, le cheval marin fait penser au caméléon : comme celui-ci, il peut changer de couleur, sans doute pour se confondre avec le milieu ambiant. Ce " camoufle " et l'armure dont il est enveloppé sont la protection de l'hippocampe, lequel rappelle encore une fois le caméléon par son aptitude à mouvoir chaque oeil indépendamment de l'autre. Et il n'est par rare de le voir, un oeil regardant devant soi, tandis que l'autre tourne pour regarder en arrière.

Mais voici le trait le plus étrange de l'hippocampe : c'est le mâle qui donne naissance aux petits ! Cela semble incroyable, mais cela est vrai. Le mâle a en effet une poche ventrale, comme le kangourou. Là, la femelle dépose ses neufs. Alors la petite ouverture se ferme. Dix à quarante-cinq jours, selon les espèces, se passent.

A ce moment, les petits hippocampes naissent dans la poche ventrale du père, et commencent à apparaître, un à un, et même plus d'un à la fois. Pendant cette parturition, le mâle se tord et se retourne, comme s'il était en proie aux douleurs de l'enfantement, sans doute tout simplement pour faciliter la sortie des petits.

L'hippocampe de l'Atlantique occidental peut donner naissance à 150 et même 200 petits, étalés sur plusieurs jours, chacun d'eux ne mesurant guère plus de six millimètres de long. L'hippocampe nain donne naissance à un nombre plus réduit de petits : de dix à vingt, ce qui leur demande un quart d'heure à une heure pour quitter la poche paternelle.

A sa sortie - la tête ou la queue la première - le nouveau-né prend aussitôt la position verticale et commence à se mouvoir tout seul. Bien vite, sa queue préhensile s'enroule autour d'une herbe marine. Là, il attend, assis, que la nourriture parvienne jusqu'à lui. Le cheval marin se nourrit de minuscules copépodes, de larves, de crevettes, ou de plancton. Qu'une imperceptible créature marine passe à sa portée, et le voila qui ouvre sa toute petite gueule et, à la vitesse de l'éclair, aspire une gorgée d'eau, entraînant avec elle sa proie. Le cheval marin n'a pas de dents; l'aliment est avalé entier.

Tel est cet animal extraordinaire une tête rassemblant à celle d'un cheval, une queue préhensile comme celle d'un singe, un squelette extérieur semblable à celui d'un insecte, deux yeux exorbités qui roulent indépendamment l'un de l'autre comme ceux d'un caméléon, et comme celui-ci changeant de couleur selon l'environnement, enfin une poche pour sa progéniture, comme le kangourou !

Aucun autre poisson n'est si fréquemment utilisé comme motif de décoration. Le cheval marin est devenu rien de moins que le symbole de la vie océanique


Solution du jeu de Juin " Chante moi les fleurs ".

Fleur n° 1 : Appelée également « Fleur au cœur caché », Chopin l’a honoré par un N°4, Opus 52.Violette
Fleur n°2 : On l’appelle aussi « Fleur à turban », sans doute parce qu’elle fut découverte en Turquie !Tulipe
Fleur n°3 : Emblème de la Suisse, elle embellit la « mélodie du bonheur » de Julie Andrews.Edelweiss
Fleur n°4 : Son nom latin , nous dit qu’elle est « la fleur en forme d’aigle ». Ancolie
Fleur n°5 : Petit papaver, ces dames le trouvent gentil…Coquelicot
Fleur n°6 : Elle a été chantée par Georges-à-moustaches…Marguerite
Fleur n°7 : La nymphe ou divinité gréco-romaine qui le personnifie aime la proximité des eaux.
Beau sujet de peinture également…Nénuphar
Fleur n°8 : Gainsbourg ne l’a pas mis au trou…Lilas
Fleur n°9 : L’éternité ne la fascine guère… Elle l’a possède déjà ! « Soleil d’Or » est son nom.  Immortelle.
Fleur n°10 : Mal de tête lui ? Peut-être à force de ne plus savoir où regarder … Tournesol

Les gagnantes du moins LA gagnante de ce mois ci est Marie Mallette ! suivie de Magali S avec 1 seule erreur en question 10

*****************************************************

Jeu de juillet :
***********
A marée basse sur le sable, Isa et Bé s’ étaient amusées à écrire une citation de Charles Péguy au sujet du temps.
Depuis, la mer est montée, a recouvert leurs pas et leurs lettres avant qu’elles aient pu photographier leur calligraphie éphémère pour vous la montrer.
La mer, toujours recommencée, est ensuite redescendue, et seuls restent à présent des mots déformés.
Elles vous soumettent cette citation telle que l’océan l’a laissée.
Saurez-vous reconstituer cette phrase en partie perdue et déformée ?

 « L’étreinte est dans la tisane » à utiliser aussi les lettres « a-e-n-t ».
Bonne chance dans votre course contre la prochaine marée haute qui effacera tout !!!

Vos réponses sont à envoyer à passionbroderie@wanadoo.fr ou jbcourtadet@wanadoo.fr avec en objet "phrase perdue de l'océan"

 

Ingrédients :
300g de crabe en miettes
60g de vermicelles de soja
1 carotte râpée
2 gousse d'ail hachées
1 oignon haché finement
75g de germes de soja
1 cc de gingembre râpé
3 cs de sauce de soja
18 galettes de riz
1 cc de sucre
75 cl environ d'huile de friture

 

Recette :
Préparez la farce :
Dans un bol, mélangez le crabe, les vermicelles préalablement trempés dans de l'eau chaude, la carotte, l'ail, l'oignon, les germes de soja, le gingembre, la coriandre et 2 cs de sauce de soja.
Faites tremper quelques secondes chaque feuille de nem dans une assiette contenant de l'eau, le sucre et le reste de sauce de soja.
Placez la feuille dans un torchon, déposez un peu de farce au milieu.
Roulez la feuille sur elle-même puis repliez les côtés vers l'intérieur.
Mettez l'huile à chauffer, faites frire les nems.
Déposez-les sur du papier absorbant pour éliminer le surplus d'huile.


Conseils :
vin conseillé : bière chinoise
(une recette « auféminin.com »)

 

Charles Trenet (1945).
 »La mer »


*********


La mer
Qu'on voit danser le long des golfes clairs
A des reflets d'argent
La mer
Des reflets changeants
Sous la pluie

La mer
Au ciel d'été confond
Ses blancs moutons
Avec les anges si purs
La mer bergère d'azur
Infinie

Voyez
Près des étangs
Ces grands roseaux mouillés
Voyez
Ces oiseaux blancs
Et ces maisons rouillées

La mer
Les a bercés
Le long des golfes clairs
Et d'une chanson d'amour
La mer
A bercé mon cœur pour la vie.

Les Choristes / Bande Originale du Film
de Bruno Coulais pour la partie musicale.

Plutôt discret depuis une année 2001, Bruno Coulais revient en force avec ce film très attachant de Christophe Barratier.
Sans jamais jouer sur la fibre sensible, la musique de Bruno Coulais parle vrai, elle s'adresse directement à l'inconscient enfantin qui sommeille en nous, elle réveille notre innocence, nous redonne un regard neuf où la fantaisie et l'insouciance se mêlent à cette mélancolie ténue de l'enfance lorsqu'elle est en proie à des sentiments contradictoires. Musicalement, c'est un bonheur de tous les instants. Humainement, c'est tout simplement déchirant.

Une musique éternellement tournée vers le souvenir de l'enfance, où la science musicale est transcendée par une émotion vraie, dénuée d'artifices ...... Avis d'Amazon.fr

J'ai une pensée toute particulière pour MaryseH qui m'a fait écouter cet album en voiture pour en faire à mon coeur une promenade musicale provençale chère à mon coeur. *** IsaV***


 

 

Juillet est le mois de congé de Madame MIrBa. Il faut bien avouer qu’elle avait besoin de quelque repos. Nous tenons à vous en expliquer les raisons. Ames sensibles s’abstenir !!

Vous vous souvenez sans doute encore de l’éclipse de Vénus que beaucoup ont pu admirer il y a quelques semaines ?... Et bien, Mme MIrBA a été l’une des victimes du phénomène.
Depuis son observation trop attentive du soleil et de son point noir, la pauvre femme est atteinte du « complexe de Vénus » !

Après une illumination trop soudaine, elle est convaincue d’être désormais dotée d’un physique à nul autre pareil. Notre astrologue s’est depuis éclipsée et espère amorcer une carrière de mannequin.
Ne souhaitant pas lui enlever ses  illusions d’optique, nous lui laissons ce répit de juillet et espérons de tout cœur pouvoir la retrouver en août.

 

Ce mois ci n’oubliez pas de fêter l’anniversaire de :

 

Chantal M : le 2

Siméone : le 3

Nathalie de B : le 5

Muriel R : le 6
Laurence B : le 6

NathalieB : le 11
SandrineB : le 11
Katia P : le 11

NicoleB/Filoche :le 12
Sandrine D : le 12

 

Kim H : le 17
Monique B : le 17
Dany J : le 17

Francy le 19
DomiB : le 19

Guylaine G : le 20

Miumiu : le 21

Texanita : le 26

Zinneke : le 28

Eve : le 30
Isabelle B: le 30

* Joyeux Anniversaire à toutes et surveillez votre bal ……… un petit cadeau va bientôt vous être livré !:0))

 

"Homme libre, toujours du chériras la mer"


Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.


C. Baudelaire

 

Pour lire le courrier des lecteurs cliquez ICI

Vous nous écrivez au sujet du MIB, et votre texte sera inclus dans n° suivant. :
Envie de partager vos impressions / messages personnels. etc.
écrire à passionbroderie@wanadoo.fr en précisant MIB / courrier des lecteurs en objet

Crucipapote n°10 à paraître le 10 Août 2004.