Partie 7:

Voici une partie du Marquoir que je décrirai comme le petit « fouillis » de notre vie.

C’est la pièce qui nous sert de « stockage » et que l’on a pas eu le temps de bien ranger. Pas forcément par manque de temps, mais il est vrai que cette partie m’a assez perturbée tant il y avait d’éléments important de ma vie amassés et non expliqués.

J’ai eu besoin de me créer cette « valise » car au fur et à mesure que le Marquoir se montait, je me rendais compte que des souvenirs, des petites choses de ma vie traînaient de-ci de-là.

C’est en ouvrant cette valise que je me suis penchée sur son contenu.J’y ai découvert la lisière qui sépare mon adolescence et ma vie d’adulte. C’est en fait un mélange de motifs-souvenirs symbolisant ce passage qui fut assez violent dans ma vie et que je n’ai pas forcément bien compris ou intégré à cette époque.

Je commencerai à décrire le contenu de cette partie, par les livres en bas à gauche qui symbolisent l’école et les études. L’encrier accompagné de la plume représente quant à lui le dessin (dans le cadre scolaire) : je dois l’encrier et sa plume, ainsi que toute ma passion du dessin, à mon professeur de collège M.Castell dont j’ai eu la chance de suivre les cours durant 3 ans.

Les lunettes posées maintenant sur mon nez mais qui sont sous la plume, représentent la période où elles sont entrées dans ma vie.

Elles doivent faire partie du « petit fouillis », car elles sont en fait un élément très important, puisqu’elles ne m’ont pas quittée depuis, les modèles ont juste changés avec le temps. C’est étrange cette succession de lunettes en fait, si on prend le temps de se pencher un peu sur leur histoire ! :0)

Big Ben se dresse en bas à droite. C’est l’époque de mes séjours linguistiques, que j’ai eu la chance de faire en Angleterre durant 4 ans pendant mes grandes vacances. J’ai placé Big Ben dans ma grande valise fouillis, car dans mon adolescence l’Angleterre a été l’étape de la Liberté et de l’Autonomie.

Je vivais avec une famille anglaise durant 1 mois, j’étais libre d’aller où bon me semblait, mais je ne m’éloignais pas loin car il me fallait me débrouiller côté langage, ce qui fait que mes escapades étaient assez restreintes :0)

Big Ben représente pour moi le bonheur d’oser, la Liberté et la découverte de l’inconnu …

La frise de cœurs est celle qui accompagne tout adolescent dans sa quête sentimentale. N’y voyez aucun Trophée en comptant les cœurs !:0)

D’ailleurs cette période un peu « rose » d’ado s’arrête très brusquement.
Entre les lunettes et Big Ben se trouve un passage de ma vie que je n’expliquerai pas.

L’oiseau se trouvant au-dessus des médicaments est porteur d’espoir et de soutien. On trouve toujours en lui une petite lueur quand on veut bien la regarder.

C’est d’ailleurs accompagnée de cet oiseau que l’on passe aux motifs du cartable et formules diverses qui représentent mes études après le collège.

1+1 est un clin d’œil aux fractions que j’ai vraiment détestées et auxquelles je n’ai rien compris, pour ce que cela allait me servir dans ma vie, mais chut !:0)

NH3 ( symbole chimique de l’ammoniac ), symbolise ensuite la partie la plus intéressante de mes études de coiffeuse. Il est malheureusement aussi responsable de l’arrêt de mon métier dû à une allergie professionnelle à son contact et par inhalation.

Il fait partie du « petit fouillis » car cette petite période de ma vie (2 ans, entre 16 et 18 ans) a été très remplie. Mon souhait était d’avoir mon diplôme sur 2 ans et de partir de chez mes parents à 18 ans.

Ce que j’ai d’ailleurs fait.

Peu de temps après, le symbole V 13 juste à côté exprime la peur représentée par l’accouchement de mon premier fils né un vendredi 13 !. Une touche superstitieuse qui ressort ! :0))

Cette naissance a été un déclic au premier regard et toucher. Je suis passée de la souffrance d’un accouchement difficile à un bien-être intérieur immense malgré cette angoisse de se sentir soudain un être responsable, et le fait de se demander si l’on va être une mère à la hauteur.

C’est assez drôle en fait cette parenthèse, car ce même « bébé » aura 18 ans cette année et j’ai toujours cette sensation de n’avoir pas tout à fait coupé le cordon ombilical.

Sous les lettres de la suite de l’alphabet de la partie 5, se trouvent 2 éléments « d’empêcheurs de vie » : Serpent et Abeille ( ou guêpe, pour moi c’est pareil ! je n’ai pas le temps de faire la différence quand elles me tournent autour !,qui sont mes deux phobies principales et les deux animaux que je déteste vraiment.

Le cœur percé d’une flèche représente les évènements de la vie, brisée ou difficile pour x raisons et que l’on porte toujours en soi. C’est le symbole de notre souffrance intérieure, celle que l’on cache et ne dévoile jamais, celle qui est notre réelle « valise » avec ses bons et ses mauvais contenus, mais comme le dit justement le poète Arabe Khalil Gibran « *La tristesse n’est qu’un mur entre deux jardins. »

A bientôt en partie 8, univers des jours qui passent…« *La vie ne revient pas en arrière. D’ailleurs, elle ne s’y plaît jamais, dans la maison du passé. »…

xxxxxxxxxxxxxxxxxxx

*Extrait de l’œuvre du poète Arabe Khalil Gibran « Lorsque l’amour vous fait signe…suivez-le » ISBN :2-7096-2458-3 / éditions JCLattès

(Un grand Merci à Malika de m’avoir fait connaître ce superbe livre)

suite page 8

Textes et illustrations ©Isabelle Vautier
( merci à Mupier et à Karinette " mes Coach " pour la correction des "fôtes" et pour leur amitié dans cette aventure :0))

 

 

 Hit-Parade