Partie 3:

Bienvenue dans le jardin des faits marquants de notre vie.

Cette parcelle est placée sur la partie gauche de notre arbre central ;  c’est la place du cœur et des ondes positives, c’est le havre de paix en soi, le coin de l’amour et de l’amitié, des plaisirs et du vague à l’âme.

Afin de mieux vous imprégner de cet endroit réaliste et spirituel, je vous invite dans l’espace floral (en bas à droite), où deux pots fleuris représentent l’Amitié qui nous entoure.

Cet espace est important, il est signe de joie, de reconnaissance, d’écoute et de complicité d’esprit.

Si l’on s’attarde un peu sur le pot de l’angle en bas à droite, on peut observer des fleurs érigées vers le haut mais aussi d’autres pointant vers le bas. Celles du haut, représentent l’énergie positive que l’on vous porte : ce n’est pas le nombre d’ami(e)s qui importe, mais le schéma spirituel de l’Amitié qui est esquissé.

Les fleurs têtes basses sont le pouvoir amical que vous portez en vous. L’amitié est une juste balance et le poids des sentiments est toujours pesé en conséquence. Pour un bon équilibre il ne faut pas trop fleurir la partie supérieure si l’on n’est point capable de fleurir la partie inférieure. (c’est une petite précision pour celles qui voudraient personnaliser au mieux leur pot de l’amitié)

Avoir moins ou 4  fleurs en partie basse signifie que l’on est comblée, si vous en brodez plus c’est que vous êtes submergée et que votre balance a besoin d’équilibre.

Le pot de fleurs juste au-dessus de celui ci est la maison de la joie, du partage et du sourire.

Plus le pot est ajouré, plus l’Amitié vous comble le cœur.

En remontant légèrement, on distingue une église, deux personnages, des cœurs une croix et des barrières.

L’église est ce que j’appelle la Maison Spirituelle, qui m’a baptisée, fait communiée, dans laquelle je me suis mariée, puis qui a baptisé nos trois enfants.

La croix du toit de l’église est placée au-dessus du cœur de serment d’Amour, car lors de notre union, nous avons pris de l’église l’âme spirituelle qu’elle éveille en nous.
Le motif de l’église est assez complexe pour moi, car si je suis catholique de par mon baptême et ma communion, que mes parents m’ont imposés, je ne me reconnais pas entièrement dans cette religion dont je ne garde que l’Esprit Saint (ou âme spirituelle), comme guide et protecteur. Nous avons baptisé d’ailleurs nos enfants dans cet esprit et nous nous sommes mariés lors du baptême de notre troisième fils, ayant accompli pleinement notre amour qui n’avait plus qu’à grandir et se partager entre nous 5.

Je respecte la maison qu’est l’église mais, n’étant pas pratiquante, je me place comme « une emprunteuse », par choix et  obligations (lors de mariage, baptême ou décès.)

Si vous êtes catholique pratiquante, vous devrez broder en fil métallique or, la croix du toit de l’église. Si vous ne l’êtes pas, brodez et remplissez les fenêtres, cela deviendra alors une simple église comme vous en croisez bien des fois lors de vos promenades.

Les barrières sont là pour protéger votre amour des tempêtes de la vie. Elles sont les gardiennes des unions quelles qu’elles soient, libres, pacs, religieuses ect …

Les chiffres représentent le temps qui passe. Nous verrons dans une autre partie qu’ils graveront à jamais notre passage dans ce jardin.

Deux chats côte à côte se promènent sous ces chiffres. L’un s’appelle Pompon, l’autre Gavroche. Ce sont deux amis fidèles que j’ai eu pour compagnons, l’un dans ma vie de jeune fille l’autre dans ma vie de femme.

Celui sous les barrières est mon chat actuel, Guizmo qui partage beaucoup d’allées de cette toile avec ses poils laissés par ci par là quand je brode !:0))

Sous mes deux chats, se trouve l’atelier du peintre. J’ai longtemps peint avant de reprendre l’aiguille et cette période a été très riche du point de vue de ma reconstruction intérieure.

Peindre c’est vivre des moments d’extrême solitude. Cette dernière ne m’a jamais fait peur.   En fait, elle m’a toujours étrangement   ressourcée. Les couleurs sont les rythmes et phases de la vie que l’on traverse ; couleurs claires, moyennes, foncées, elles forment un équilibre ( voir signification des fruits de l’arbre ).

Cette palette est un peu le ying et le yang de notre toile.

Le bateau en bas de toile est celui de l’autonomie et de l’indépendance. Il est aussi signe de poésie et de sensibilité de cœur. Nous véhiculons nos sentiments à travers le temps, le phare est la maison pilier qui veille à ce qu’ils ne s’altèrent jamais et restent aussi purs qu’au premier jour.

Les vagues poursuivent leur chemin en une frise de cœurs comme pour nous emporter dans son sillon d’amour et d’amitié.

 

l'Histoire partie 4

 

Textes et illustrations ©Isabelle Vautier
( merci à Mupier et à Karinette " mes Coach " pour la correction des "fôtes" et pour leur amitié dans cette aventure :0))

 

 

 Hit-Parade